Plan de recomposition des effectifs : Social Low Cost

La Direction déploie ses ambitions

La négociation de ce que la Direction appelle « plan de recomposition des effectifs » a démarré et devrait aboutir selon elle à un accord fin Mars 2019.

Pour la CFDT c’est un équilibre qu’il faut chercher

Selon trois axes : des conditions de départ dignes, les conditions de travail des salariés qui restent et le plan d’embauche de nouveaux salariés.

Les seniors, une chance pour Francetélévisions

Si la pyramide des âges de l’entreprise comprend de nombreux salariés seniors, cela constitue un capital de compétences qui ne saurait être jeté à la poubelle du développement futur. Beaucoup d’entre eux peuvent et souhaitent faire bénéficier l’entreprise de leur expérience et doivent aussi être accompagnés. Les conditions qui leur sont proposées peuvent intéresser certains mais doivent mieux tenir compte des situations différentes (notamment au regard de l’ancienneté et des droits à la retraite à taux plein).

Une hypothèse de 20% de départs !

1000 ETP nets (départs-embauches) en moins, c’est un chiffre colossal qu’aucun collectif de travail ne saurait absorber, qui plus est dans un fort contexte de bouleversements, sans une dégradation insupportable des conditions de travail de ceux qui restent. Rien sur les nouveaux métiers, les nouveaux outils, les nouveaux process. Force est de constater la totale vacuité du projet de la Direction en ce domaine.

Des embauches non précisées

Si la Direction cible 1000 ETP en moins, soit potentiellement 1500 à 2000 départs ( ?) essentiellement de seniors (compte tenu du système indemnitaire proposé), elle ne précise aucunement combien seraient remplacés ni où ni comment. Aucune stratégie de développement à moyen terme ne figure non plus dans les documents transmis.

Un projet incomplet

En l’état, la Direction veut utiliser le processus de rupture conventionnelle collective pour tenter de gérer les déséquilibres de la pyramide des âges à moindre coût.

Elle entretient le flou sur ses intentions pour la suite en ne précisant pas son éventuel plan d’embauches.

Elle ne développe en rien comment elle entend organiser le travail après une hémorragie d’expériences précieuses aussi importante.

Pour la CFDT, aucun des volets concernés ne peut être construit indépendamment des autres.

Elle ne saurait s’engager dans un plan chaotique, à courte vue et sans cap.

Elle appelle donc la Direction à présenter un projet complet et ambitieux qui ne repose pas sur les seules économies affichées, mais construit avec les salariés l’avenir de Francetélévisions.

LA CFDT N’ENTRERA PAS DANS UNE APPROCHE LOW COST ET INCOMPLETE !

Vous souhaitez nous poser des questions ?

Contactez-nous au 01 56 22 88 21


Imprimer en PDF

Suivez nous !

01.56.22.88.21

"Nous souhaitons que l'on arrive à un encadrement du télétravail. Que demain le patronat ait assez le sens des responsabilité pour arriver à un accord sur le cadre du télétravail"
@CfdtBerger #FranceInfo

Ça y est ! Payées 15,5% de moins que les hommes, les femmes travaillent désormais gratuitement jusqu’à la fin de l’année. La CFDT poursuivra tant qu’il le faudra son combat pour l’égalité salariale. #4novembre16h16 #EqualPayDay

Nouveau #schéma du maintien de l'ordre : la position de la #cfdt
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/06/nouveau-schema-du-maintien-de-lordre-la-position-de-la-cfdt/
#snem #journalistes #AssembleeNationale

#francetélévisions : Le site de #Malakoff est-il condamné ?
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/04/malakoff-au-pain-sec-et-a-leau/
#cfdt #snme #outremer

Plan #pauvreté : face aux conséquences de la #pandémie, la #cfdt demande une hausse du #RSA
https://www.boursier.com/actualites/economie/plan-pauvrete-il-faut-majorer-le-rsa-de-100-euros-estime-laurent-berger-44984.html
#snme #laurentberger

Load More...