Déclaration de la CFDT au comité d’établissement Siège du 6 septembre 2018

Les nouvelles informations à propos de l’audiovisuel s’accumulent de toute part, sauf de la Direction, entrainant chez les personnels de grosses interrogations sur leur avenir et sur la façon dont ils sont considérés.

Le Gouvernement a rendu des arbitrages cet été qui présentent toutes les caractéristiques d’une approche purement financière. En mettant en avant les 400 millions d’économies à réaliser sur la mandature sans toucher au mode de financement (redevance et producteurs), il enclenche une période malheureusement sombre pour les professionnels du secteur.

160 Millions de baisse de dotation publique, 150 Millions à réorienter vers le développement numérique et 100 millions d’économies sur les charges, voilà un programme qui va en doucher plus d’un.

Le triplement de la diffusion sur France 3, en affirmant son caractère régional pourrait apparaître positif si les moyens pour le faire étaient précisés et s’il ne s’agissait pas uniquement de rediffusions croisées ou d’émissions de bric et de broc.

Le passage en diffusion web de France 4 et France Ô, arbitré malgré les avis des partenaires sociaux et des élus concernés ne peut constituer un projet positif pour les publics jeunes et le développement de la diversité à l’antenne.

La CFDT appelle donc la Direction à présenter rapidement un projet mobilisateur pour les années prochaines, développant les compétences des salarié(e)s au service d’un audiovisuel public de qualité.

L’exercice ne peut être qu’un coup de rabot financier, gage de démobilisation et de difficultés quotidiennes. Il convient également de redonner aux équipes la fierté de leurs métiers, et aux cadres la responsabilité managériale positive d’accompagner les salarié(e)s face aux nombreux défis qui s’annoncent.

La CFDT combattra la réduction des effectifs et sera vigilante sur la qualité des conditions de travail des collaborateurs et managers. Le risque est trop important dans ces périodes de réforme que la réalité du quotidien soit négligée pour pouvoir produire de bons ratios à la Direction général et à la tutelle au détriment de l’équilibre et de la santé des salarié(e)s.

C’est la raison pour laquelle nous serons particulièrement à l’écoute des éléments qualitatifs et quantitatifs que la DRH du siège pourra nous donner au cours de cette séance :

  • Evolution de l’absentéisme
  • Synthèse des entretiens des évaluations
  • Evolution des inscriptions en formation et de leur suivi
  • Retour sur d’éventuelles s tentatives de suicide et de la santé au travail
  • Etc …

Vous voulez être représentant(e) CFDT, vous souhaitez nous poser des questions ?

Appelez la CFDT : 01 56 22 88 21

Paris, le 6 septembre 2018


Imprimer le PDF

Suivez nous !

01.56.22.88.21

"Nous souhaitons que l'on arrive à un encadrement du télétravail. Que demain le patronat ait assez le sens des responsabilité pour arriver à un accord sur le cadre du télétravail"
@CfdtBerger #FranceInfo

Ça y est ! Payées 15,5% de moins que les hommes, les femmes travaillent désormais gratuitement jusqu’à la fin de l’année. La CFDT poursuivra tant qu’il le faudra son combat pour l’égalité salariale. #4novembre16h16 #EqualPayDay

Nouveau #schéma du maintien de l'ordre : la position de la #cfdt
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/06/nouveau-schema-du-maintien-de-lordre-la-position-de-la-cfdt/
#snem #journalistes #AssembleeNationale

#francetélévisions : Le site de #Malakoff est-il condamné ?
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/04/malakoff-au-pain-sec-et-a-leau/
#cfdt #snme #outremer

Plan #pauvreté : face aux conséquences de la #pandémie, la #cfdt demande une hausse du #RSA
https://www.boursier.com/actualites/economie/plan-pauvrete-il-faut-majorer-le-rsa-de-100-euros-estime-laurent-berger-44984.html
#snme #laurentberger

Load More...