Outre-Mer,  médaille d’honneur de l’engagement ultramarin. Et les nominés sont….. 

Le 17 mars dernier, le ministre des Outre-Mer a discrètement publié la liste de la première promotion de la médaille de l’engagement ultramarin.  

Télécharger la liste ICI

 Il s’agit officiellement de « récompenser et mettre à l’honneur toute personne ayant servi éminemment la cause ultramarine ».

Parmi les heureux lauréats récompensés par le ministre des Outre-Mer, nous trouvons des journalistes, une présentatrice de JT national (qui est aussi élue du personnel au Conseil d’Administration de FTV), des directeurs de pôle, de station, de la communication ou des relations avec le public…

Bravo à eux !

Ces médaillés ont-ils lu l’article 10 du décret – Télécharger le décret ICI portant création de cette médaille de l’engagement ultramarin, qui stipule que « tout acte contraire aux politiques menées par le ministère ou le gouvernement ou aux intérêts de la France dans les Outre-Mer, initiera une procédure de suspension ou de radiation de la médaille d’honneur de l’engagement ultramarin. Les autorités témoins de ces situations en rendent compte au ministre des Outre-Mer » ? Tous ces récompensés pourront-ils toujours critiquer les politiques portées par le ministère des Outre-Mer ? Développer une stratégie indépendante pour les stations ultramarines ?

Un article 10 qui menace l’indépendance de FTV, un grand groupe audiovisuel public.

Mais cette médaille, elle récompense quoi ? Malakoff, la tête de pont des Outre-Mer, la 10ème station, est désorientée, épuisée et attend toujours un projet ambitieux et clairement défini. Celui qui saura redonner du souffle à Malakoff, celui-là la mériterait, cette médaille.


Télécharger le Pdf