CSE RÉSEAU FRANCE 3 – 30 OCTOBRE 2020

Un CSE particulier puisque suite à l’annonce du nouveau confinement, les élus ont quitté Paris ce jeudi après-midi pour rejoindre leur région respective : la réunion s’est poursuivie en visio vendredi.

La régionalisation vue par notre nouveau Directeur du Réseau, François Desnoyers

C’est devenu un exercice obligé, le nouveau Directeur du Réseau France 3, François Desnoyers expose les « grandes lignes » du projet de régionalisation. Les grandes lignes, donc toujours pas de projet concret, avec des objectifs et des moyens précis.

La régionalisation, c’est donc une grande mission et un projet à moyen terme – un projet d’avenir, enfin, pour le Réseau? En tout cas, la direction ne souhaite pas passer des années à réfléchir. 

Ce projet est important dans la feuille de route de la direction du Réseau, et dans celle de la présidente. Il ne doit pas s’agir d’une Nième réforme du Réseau, la proximité est érigée en perspective d’avenir et en spécialité du Réseau, les salariés du Réseau deviennent des « localiers », avec des qualités particulières, une culture de l’actu et de la vie des régions.

Sur quoi va reposer cette régionalisation? La richesse du Réseau, c’est le nombre des antennes régionales, qui seraient dotées d’une certaine autonomie.

La richesse du Réseau, c’est aussi la « marque commune », qui assure des programmes dont certains sont inscrits dans le dur et d’autres sont plus souples, pour répondre aux attentes du public.

Nos antennes régionales doivent être dotées d’une part d’autonomie. 

La première étape est l’occupation de la tranche 18H30/19H00, un  «carrefour de l’information », un créneau qui va « libérer » 13 mn d’offre supplémentaire, auquel s’ajoutent 7 mn dans les régions qui ne diffusent pas de locale.

13mn supplémentaires mais en Grande Région !

Aux DR de choisir qui aura la charge de produire cette offre, dont le contenu sera résolument « info », sans être du JT : l’idée est d’assurer une tranche info en continue…

Une offre supplémentaire donc, mais sans consignes nationales sur les contenus proposés. François Desnoyers dit même souhaiter que l’offre soit différente selon les régions, pour tenir compte des spécificités régionales, et il n’exclu pas les émissions en langue régionale. Mais attention, l’habillage sera commun à tous : nous sommes un Réseau avec une identité commune.

Les antennes travaillent sur cette tranche et doivent être prêtes au plus tard au moment du lancement de cette case – mais prendre le temps de faire des     numéros zéros, ce serait bien. Deadliine annoncée : le 25 janvier 2021.

Limite de l’exercice : ce nouveau créneau sera comblé à moyens constants, et sans interventions de moyens extérieurs – comme d’hab, quoi.

La Fabrique sur le site de Bordeaux : des collègues en grande souffrance et une alerte pour risque grave par suite d’incidents répétés

« Nous ne souhaitons pas fermer le site de Bordeaux ! » a répété à plusieurs reprises le patron de La Fabrique, Yves DUMOND, lors de ce CSE.

Il est bon de le préciser avec conviction (et sous PV)… Car la réalité sur le terrain ne laisse pas présager, pour les collaborateurs de Bordeaux, un avenir prometteur pour leur site de production.

Ces mêmes collaborateurs qui depuis de nombreuses années ont été utilisés pour bétatester, en avance de phase, des solutions technologiques innovantes, ces mêmes collaborateurs qui ont toujours largement contribué à développer notre outil post-production à la Fabrique.

Aujourd’hui la Direction semble condamner leur surinvestissement…

  • Directions (techniques et RH) éloignées & débordées
  • Plan de charge Fiction à zéro
  • Activité « de substitution » soit l’expérience FabLab complètement au point mort
  •  
  • Après un premier essai non concluant de Webfiction avec très peu de moyens alloués, un « GirlSquad » dont les journées de travail n’en finissent plus car une fois de plus, moyens alloués sous dimensionnés.
  • Latence considérable délibérée ou non dans le recrutement de personnel
  • Latence considérable délibérée ou non dans le renouvellement du matériel  & non considération des expertises quant au choix de celui-ci.
  • Externalisation des programmes

Le résultat: un énorme mal-être du personnel, de la souffrance au travail, des arrêt maladie…

RP et direction vont organiser une enquête conjointe afin d’identifier les différents facteurs cumulés et de tenter de redonner un avenir à nos collègues de la Fabrique de Bordeaux en FabLab, Tournage & Post-production.

  Les Matinales de France Bleu

Neuf Matinales sont filmées à ce jour, et avant la fin de l’année, trois autres Matinales seront lancées (FB Mayenne le 17 novembre, FB Alsace le 24 novembre, FB Limousin le 8 décembre) : à la fin de l’année, douze Matinales filmées seront à l’antenne…

… Avec des audiences pour celles qui existent déjà pour le moins contrastées, de 1,1% en PDA en PACA  (audience déduite), à 2,9 à Toulouse et 4,6 à Lille.

De la radio filmée, et notre nouveau directeur du réseau ne le nie pas : il le dit, ce n’est pas de la TV, mais selon lui, cela a le mérite d’exister, à une heure à laquelle France 3 n’a pas d’offre spécifique.

Cette radio filmée n’est pas, assure t’il, la finalité de la TV, ni la TV de demain. Elle aurait développé une envie de travailler ensemble et peut préfigurer de futures coopérations avec Radio France.

Les expériences éditoriales et techniques menées pendant le premier confinement

Des expériences ont été menées dans des antennes comme en Auvergne, en Hauts de France, en Centre Val de Loire pendant le premier confinement :

des journalistes qui utilisent des kits UTS, du montage en télétravail ou en mode miroir avec le réalisateur à distance, des invités par Skype, des plateaux enregistrés avec les IPhones…

Ces initiatives ont été prises en période de crise, et s’insèrent dans un contexte de production en mode dégradé.

Nous devons mener une analyse de ces pratiques, pour en tirer des leçons : faire un copier/coller de ces usages parfois douteux ne serait pas très sérieux, et ces pratiques ne sauraient s’imposer – Ouf.

Entre temps, le confinement nouveau est arrivé, avec l’injonction au télétravail, avec la mise en place possible du télémontage, avec des conditions de tournage compliquées parfois…

Le CSE se réunira donc à nouveau rapidement, avant l’échéance prévue les 26 et 27 novembre, pour faire le point sur la situation.

Vos élus et représentants syndicaux de la CFDT :

Isabelle Girardin (Boulogne sur Mer); et vos élus CFDT : Nancy Gressier (Lille), Pascal Lefebvre (Lille), Claude Framery (La Fabrique Lambersart), Olivier Mélinand (Brest).


Imprimer le pdf

Suivez nous !

01.56.22.88.21

"Nous souhaitons que l'on arrive à un encadrement du télétravail. Que demain le patronat ait assez le sens des responsabilité pour arriver à un accord sur le cadre du télétravail"
@CfdtBerger #FranceInfo

Ça y est ! Payées 15,5% de moins que les hommes, les femmes travaillent désormais gratuitement jusqu’à la fin de l’année. La CFDT poursuivra tant qu’il le faudra son combat pour l’égalité salariale. #4novembre16h16 #EqualPayDay

Nouveau #schéma du maintien de l'ordre : la position de la #cfdt
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/06/nouveau-schema-du-maintien-de-lordre-la-position-de-la-cfdt/
#snem #journalistes #AssembleeNationale

#francetélévisions : Le site de #Malakoff est-il condamné ?
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/04/malakoff-au-pain-sec-et-a-leau/
#cfdt #snme #outremer

Plan #pauvreté : face aux conséquences de la #pandémie, la #cfdt demande une hausse du #RSA
https://www.boursier.com/actualites/economie/plan-pauvrete-il-faut-majorer-le-rsa-de-100-euros-estime-laurent-berger-44984.html
#snme #laurentberger

Load More...