Communiqué de presse : la CFDT engagée contre la LGBTphobie

Il y a 30 ans jour pour jour, le 17 mai 1990, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) retirait l’homosexualité de la liste des maladies mentales. C’est la mémoire de cette date symbolique que commémore chaque 17 mai, la journée internationale contre la LGBTphobie.

(…) Engagée chaque jour avec les travailleurs, quelle que soit leur orientation sexuelle, la CFDT tient à exprimer son soutient aux victimes de la LGBTphobie et son admiration à tous les militants et les militantes qui combattent et risquent leur vie dans ces pays pour permettre à chacun d’accéder à ses droits fondamentaux.

Communiqué CFDT

Lire la suite du communiqué

L’Echo de la Fabrique du 18 Mai 2020

Journal des Moyens internes de fabrication ex filière

CE QUI S’EST DIT EN CSE :

Les dates de reprise d’activité évoquées en CSE dépendent évidemment de l’évolution de la pandémie.

A l’issue de ce confinement, le sentiment des salariés est mitigé ! Les activités ont été concentrées ces dernières semaines en région parisienne, pour des salariés parisiens. Dans certains sites de La Fabrique, les personnels ont été régulièrement informés par leur cadre de proximité de l’évolution de l’activité ; par contre, sur certains sites, des salariés se sont sentis abandonnés.

VIDEO FIXE (SIEGE)

Aujourd’hui et jusqu’au 25 mai, seule l’activité pour TELEMATIN, assurée jusque là  sur France Info, est prévue de reprendre à partir du 25 mai dans les mêmes conditions et avec les mêmes moyens que les JT nationaux et le JT Ile de France.

Pendant la période de confinement, la quatorzaine a été mise en place sur les régies du Siège ; elle consistait à faire tourner les collaborateurs 4 jours / semaine, suivi d’un repos de 3 semaines. Cette organisation n’a pas été possible sur la régie dédiée à la chaîne info.

VIDEO MOBILE

La CFDT déplore que des émissions telles que la maison LUMNI pour France 4 (décors fabriqués à Nancy) aient été externalisées ; cette décision a été prise unilatéralement par la Direction, « par manque de moyens adaptés à ce type de tournage et pour protéger nos salariés ».

Plus de concertation avec les équipes aurait probablement permis de conserver la fabrication de certains programmes, en toute sécurité !

L’activité va reprendre progressivement, Elle a déjà repris avec la spéciale déconfinement du 12 mai (car régie BENJAMIN 2) ; l’émission politique a été fabriquée ce week-end au Franay et non à la Cité du Cinéma, et ce, nous explique t’on, afin de garantir aux salariés la mise en application du protocole sanitaire FTV.

Est prévue ensuite la reprise progressive des jeux, sur les plateaux du Franay dès que possible.

SLAM sera fabriqué sur des plateaux privés à Aubervilliers : cette prestation est concomitante avec un autre de nos tournages. L’animateur prévention sécurité de La Fabrique sera présent sur l’ensemble des tournages, tant que possible, afin de garantir aux salariés le respect du protocole sanitaire.

Les captations d’émissions religieuses reprendront également progressivement.

18 mai : Le Grand Echiquier, avec les deux cars JUMEAUX (ex LILLE & LYON) pour permettre un espacement des postes de travail. Des séparations en plexiglas ont été installées afin d’isoler les postes dans les cars FTV.

Juin-Juillet : En régie-fly (probablement le 22 juin), nous fabriquerons la 32ème cérémonie des Molières au théâtre du Châtelet, ainsi que plusieurs pièces de théâtre.

La quatorzaine sera mise en pratique lorsque cela sera possible, et en fonction de l’évolution de la pandémie.

FEUILLETONS

Ces tournages sont prévus dans le plus grand respect des règles sanitaires et de la distanciation sociale, sur une amplitude de 6 jours. Mais les salariés travailleraient sur une amplitude de 5 jours. Cette organisation de travail va être prochainement présentée aux instances représentatives lors des prochains CSSCCT et CSE Central.  

25 mai : reprise des tournages PLUS BELLE LA VIE

1er juin : reprise des tournages UN SI GRAND SOLEIL

EQUIPES LEGERES

Une reprise progressive est prévue aux alentours du 25 mai.

FICTION

La reprise est envisagée à partir de fin juin… Si les conditions sont réunies. En réponse au problème des assurances, le fond de soutien du CNC pourrait être utilisé pour garantir aux producteurs les risques sanitaires.

POST-PRODUCTION

Dans la majorité des sites, il n’a pas été permis aux monteurs d’installer les stations de travail à domicile, pour des raisons « d’assurance et par respect de la politique de sécurisation informatique ».

Cette activité a repris depuis le 11 mai, avec un personnel restreint sur site (2 à 5 personnes maxi). Le risque sanitaire ne permet pas, pour l’instant, aux réalisateurs et aux monteurs, mixeurs, ou étalonneurs, de partager le même espace de travail confiné. Plusieurs solutions sont proposées, par ex. le télémontage dans deux pièces connexes sur le même site, ou à distance sur deux sites distincts.  

Une expérimentation est en cours avec la société AVID, pour la mise en œuvre d’un Media Composer Cloud Remote qui permet de monter à distance,  avec accès aux rushs natifs, visionnage en temps réel, et partage de timeline.

Cette solution technique pourrait être proposée à l’avenir, à la demande des sociétés de production, mais ne sera en aucun cas imposée systématiquement, contrairement à ce qui a pu être dit dans un courrier de FTV à ses partenaires extérieurs.

ATTENTION : au delà des avantages financiers et de la fluidification de la planification de la post-production que cette solution apporte, la CFDT insiste sur le

fait que cela n’est possible que pour certaines productions légères du type magazine récurrent, ou remontage de captations qui ne nécessitent pas une interactivité accrue entre monteur et réalisateur !

La Direction, qui a été sollicitée à ce sujet par de nombreuses associations d’auteurs réalisateurs et de producteurs, a organisé à l’issue de ce CSE deux rencontres avec les partenaires extérieurs (vendredi 15 mai & lundi 18 mai).

RH

Pas de nouvelles concernant l’avancée des entretiens professionnels qui avaient été envisagés en visio pendant la période de confinement pour les collaborateurs acceptant cette modalité…

INTERMITTENTS

Depuis le 15 mars, la Direction a neutralisé le principe des 80 jours de travail à FTV ouvrés maximum. Tout CDD peut donc être sous contrat un nombre de jours illimité en 2020.

En Mars, tout les contrats ont été honorés, y compris sur accord verbal sans signature.

Pour la période du 6 avril au 10 mai, c’est le système AUDIENS qui est appliqué, et ce pour l’ensemble des non permanents qui avaient un engagement.

FTV a adressé un mail aux intermittents et CDD, expliquant qu’AUDIENS allait les contacter  le 13 mai. AUDIENS a, dans les faits, du retard et n’a pas encore contacté tous les non permanents concernés, pour leur expliquer la procédure et le processus à suivre pour pouvoir bénéficier de l’indemnisation.

La direction a pris des engagements écrits et des engagements oraux, concernant les indemnisations, et la création d’un fonds de solidarité pour la période au-delà du 10 mai est en négociation avec les organisations syndicales.

Reste donc à mettre en place le dispositif concernant l’après 10 mai afin de déterminer les salariés éligibles au fond de soutien et les modalités de financement de celui-ci.

Pour la période Audiens, le différentiel est calculé entre la rémunération théorique d’un non permanent à FTV pour le mois concerné (sur la base de la moyenne annuelle des jours travaillés habituellement / 12), et les indemnités chômage.

PRENEZ SOIN DE VOUS, RESTEZ PRUDENTS !

A très bientôt,

Vos élus et représentants syndicaux CFDT


Vous souhaitez nous poser des questions ?
Contactez-nous au :
01 56 22 88 21

Imprimer le PDF

COMPTE RENDU CSE SIEGE ORDINAIRE DU 14 Mai 2020

Le CSE Siège s’est réuni le 14 Mai 2020 sur l’ordre du jour suivant :

Suites de la crise sanitaire

Dialogue social, télétravail et reprise de l’activité

« Dialogue social à la peine »

Les élus sont intervenus pour demander le respect des instances représentatives du personnel lors de la mise en place d’organisations spécifiques à la période. Il ne saurait être question d’entériner le mode dégradé actuel dans le futur.

«  Télétravail, stop ou encore »

Le télétravail peut présenter des avantages, notamment en temps de transport, mais c’est aussi un mode d’exercice difficile et fatigant.

S’il est adapté pour limiter les contacts en période de crise, une vraie réflexion doit être engagée sur ses modalités en temps normal. La CFDT est demandeuse d’une véritable négociation sur le sujet.

Les monteurs ont adressé une lettre aux syndicats dont il a été fait lecture en séance. En l’absence des directions opérationnelles les élus ont relevé les incohérences des décisions visant à réduire de moitié le nombre de monteurs en télétravail alors que la zone est rouge et que les conditions de travail sur site seraient dégradées, au motif que le télétravail serait difficile à mettre en œuvre pour les éditions et l’encadrement.

Là aussi comme ailleurs, le dialogue social doit être respecté et les salariés consultés sans être mis devant le fait accompli unilatéral de la Direction.

Il a été noté que les représentants du personnel n’avaient pas été saisis de cette décision.

Reprise de l’activité

Les élus ont besoin d’informations claires et précises sur les mesures sanitaires, fourniture de masques en tissu, tests, parois en plexiglas et aussi d’un calendrier de retour pour l’ensemble des collaborateurs : PTA et journalistes.

Fonds de soutien aux non-permanents

Les élus demandent un vrai plan de soutien aux non permanents durement touchés par la chute d’activité et non le don de jours de congés.

Ils s’interrogent sur le fait de ne pas appliquer le même plan qu’à Radio France ?…

Réponse de la Direction :

  • Elle ne sait pas quand les masques en tissus arriveront.
  • Pour les non-permanents et le régime de Radio France, FTV ne finance pas d’emplois fictifs. S’il n’y a pas de contrat de travail, il ne peut y avoir rémunération.
  • Elle s’engage à s’attacher à travailler avec les RP.

Changement de rattachement

Information sur le rattachement des personnels techniques et administratifs des magazines de la Direction de l’Information à l’atelier de production des magazines de la Direction de l’Information.

C’est un rattachement fonctionnel car les salariés ne sont pas interchangeables. Les process de production sont trop spécifiques. Les PTA sont inscrits dans leur magazine.

Les PTA restent attachés à la hiérarchie PTA. Il est important pour les salariés de savoir de qui ils dépendent.

La Direction souligne l’importance du suivi budgétaire. Il faut rester dans cette cohérence. Les coordinateurs doivent travailler avec les administrateurs des magazines. Ils doivent assurer un suivi des transmissions des informations.

Bilan de l’emploi au 31 Décembre 2019

Les élus relèvent un taux de licenciement élevé mais la direction répond que le taux est le même qu’en 2018.

A la question des élus, la Direction affirme qu’elle ne fait pas de jeunisme ni de discrimination anti seniors dans l’accès aux postes. Il y a recrutement externe quand on ne trouve pas les ressources en interne.

Les élus répondent qu’en 2020 il y a eu 1 recrutement homme en externe. Il faut rester vigilant car les postes ne sont pas nombreux. Il existe un plafond de verre qui freine la promotion des femmes à FTV.

A noter également une décrue inquiétante des effectifs PTA, notamment dans la filière Fabrique en région. Il y a une baisse d’activité et une politique d’externalisation de l’industrie de programme (programmes hors information)

Attention à ne pas être victime d’une perte du savoir-faire.

Le secteur vidéo mobile est sinistré et les élus observent une augmentation des temps partiels.

Autres informations

Présentation bilan RCC

La crise sanitaire remet en question de nombreux projets professionnels.

Les personnes qui ont signé la RCC peuvent-ils revenir sur leur décision ?

Réponse de la  Direction :

Oui, il est possible de reporter la mise en œuvre d’un projet professionnel.

En revanche il est impossible de revenir sur les conventions RCC déjà signées (Hors projet professionnel).

Présentation de la plateforme numérique « Yoopies »

Il y a eu une présentation du bilan de la plateforme numérique « Yoopies » qui est une conciergerie digitale pour les salariés.

C’est une plateforme  qui permet à un collaborateur de se mettre en relation avec des prestataires de service. Ex : garde d’enfants, ménage, petits travaux etc…

Cette plateforme ne donnant pas satisfaction, elle sera remplacée par une autre le 2 juin.

Présentation du bilan réalisé du Téléthon 2019

RAS

Présentation du bilan réalisé du Dakar 2020 (qui s’est déroulé en Arabie saoudite)

Deborah Larrieu –Chargé de production au service des sports :

Il y a eu 12 étapes. Tout s’est bien passé. Ils ont bivouaqué dans des tentes et voyagé en avion. Les temps de travail ont été respectés.

Les élus, en grande majorité, ont dénoncé la participation de FTV en Arabie saoudite.

Rappelons que ce pays ne respecte pas les droits de l’homme et encore moins ceux des femmes.

Vie du CSE : Information sur la réouverture du RIE du Siège

David Loreau – Responsable RIE :

On observe qu’il n’y a pas d’augmentation de fréquentation du Siège depuis le 11 mai.

La réouverture du self et du restaurant se fera le 25 mai. Le 18 mai commenceront les préparatifs à effectuer pour la réouverture du RIE. (Nettoyage, révision des machines, mise en place des mesures barrières, fléchage, parois en plexiglas).

Le 2 juin : réouverture de la cafétéria en mode Drive. On n’y restera pas pour consommer. Elle complétera l’offre repas avec des plateaux.

Un travail sera fait pour une couverture sanitaire au maximum :

  • Matériel de protection,
  • Masques donnés aux salariés de la restauration,
  • Visières, gants, charlottes,
  • Sens de circulation dans le self
  • Il n’y aura pas de condiments (ex : moutarde, cornichons.. à disposition),
  • Il n’y aura pas de carafes d’eau, il faudra aller se servir à la fontaine à eau avec son gobelet
  • 1 chaise par table
  • 1,50m entre chaque personne
  • 4m2 par personne
  • 180 places seront disponibles
  • Les tables et les chaises seront désinfectées après chaque service
  • Les bornes CB  pour recharger sa carte  cantine seront déplacées au foyer Jacques Chancel.
  • Il n’y aura pas d’échange d’argent liquide

Il y aura une comptabilisation des entrées faite par les agents de sécurité afin de ne pas dépasser les 180 places disponibles. Tout sera fait pour éviter les croisements et la concentration des salariés. Les partenaires extérieurs ne seront pas admis au self.

Il y aura une cantine le soir.

L’offre proposée  du self sera :

  • 2 plats principaux (1 poisson, 1 viande)
  • 1 proposition pour les végétariens
  • 2 entrées
  • 2 desserts

Vous souhaitez nous poser des questions ?
Contactez-nous au :
01 56 22 88 21

Imprimer le PDF