FRANCE 3 ALSACE : YÉÉÉ LES RP ! Réunion des représentants de proximité du 6 juin 2019


AU MENU DE CES RP…EN VRAC :
La grille de rentrée, la défiscalisation des heures supplémentaires, l’infographie, la clause de non concurrence à dada, la réorganisation du service comptabilité, les tickets resto, l’infographie … AMEN.

GRILLE DE RENTREE
La rentrée pour France Télévisions c’est le 2 septembre. A priori. C’est à partir de ce moment là que nos grilles changent et s’élargissent .. un peu.
Comment exactement ? c’est encore en réflexion mais des pistes se dessinent. Les journalistes, conviés à un réunion de la rédaction, le savent déjà. Ou tout du moins en partie puisque les pistes évoquées changent assez vite et sans prévenir. Les PTA, qui participeront pourtant eux aussi à cette nouvelle grille, n’ont pas été invités et l’ignorent sûrement encore. Dommage.

Le postulat de départ est simple : 7 mn supplémentaires à midi et le soir. Soit un créneau d’information régionale qui démarre à 11h53 et 18h53. Soit 14 minutes qu’il va falloir combler à moyens constants … évidemment.

12/13 : La tranche d’information régionale débute à 11h53.

Des minutes rabotées, sans leur demander leur avis, à C’est Mieux Ensemble. Lors de la fameuse réunion de la rédaction, il a été question de réfléchir à deux options : « donner la parole aux gens » sous la forme de micro-trottoirs puis rebondir en plateau avec un expert qui répond à leurs questions. Deuxième alternative : « une carte postale d’un village alsacien sous forme de portrait. »
Les journalistes présents se sont prononcés en faveur de cette dernière option.
Trois jours plus tard, surprise : lors d’une synthèse qui n’en a que le nom, nous apprenons que c’est finalement CAE qui occupera le créneau. CAE que le rédacteur en chef avait enterré un peu trop rapidement et par trois fois qui plus est.
Une résurrection quasi biblique.
CAE est vivant. Bien vivant et bien raccourci. L’émission passe de 26 mn à 6 mn. Sous forme de dossiers avec dixit Jean-Marc Dubois « Du transfrontalier, de la Grande Région, des thématiques .. » Actuellement 4 journalistes travaillent sur CAE quasiment à temps plein dont trois encadrantes. A la question des RP sur les effectifs alloués à cette formule bien allégée : pas de réponse.

Trois chefs pour faire 26 mn c’est déjà limite. Mais trois pour 6 mn … là ça devient franchement ridicule. Surtout quand on nous rabâche à longueur de temps que nous manquons de moyens.
Là pour le coup, nous en avons trop.
Décidément la formule « à moyens constants » est inique. Dans un sens. Comme dans l’autre.
Pour le JT de midi à proprement parler « il faudra que ce soit vivant, avec des recours aux directs. » Encourager encore et toujours les Aviwest pour un oui pour un non. Souvent alors qu’il ne se passe rien, souvent alors qu’il n’y a rien à dire , toujours au détriment du fond et du sujet du soir. Merci, on connaît et on voit déjà ce que ça donne. Des audiences à midi en chute libre ( V. Yéeeee les Rp du mois de mai).

19/20 : L’option retenue est celle de Rund Um qui perd son créneau de 20h qu’il occupait à la place de Tout le Sport
La formule en réflexion est celle d’un épisode Rund Um de 5 mn suivi d’un module style Brut sous forme d’une ITW d’une personnalité alsacienne. Plein cadre, drôle et percutant. Là aussi, pour bien faire le job il y a du boulot : montage, infographie … Avec quelles équipes ? Les cadres de CAE ?

Pour le JT « il faudra axer sur le décryptage et l’approfondissement comme le font déjà les JT de France 2 , avec au moins deux sujets traités sous cette forme là. » Pourquoi pas ?
Nous mettons tout de même en garde Jean-Marc Dubois que pour approfondir, il faut prévenir. C’est-à-dire anticiper, caler. Et il faut du temps. Et que si ce n’est pas le cas, la tentation sera grande de faire venir en plateau des experts qui ne le sont pas ou des experts qui le sont et qui sont toujours les mêmes.

Enfin l’un dans l’autre, on se demande tout de même où est ce fameux temps régional supplémentaire qu’Olivier Montels nous avait vendu comme du rêve en septembre dernier. « Sa merveilleuse nouvelle ». Oui car sans être des experts … comptables : nous perdons le soir 3, nous perdons le créneau CAE du matin, nous perdons 7 mn de C’est mieux ensemble, nous perdons le créneau Tout le Sport : tout ça pour 14 mn de JT supplémentaires. Le compte n’y est pas.

WEB : Le créneau du Web devrait être étendu de « 7h à 21h30 à partir
de 2020 »
. Et une conférence de « contenus » devra être mise en place le matin. Finie la conférence de rédaction. « Il faudra distribuer l’ensemble
des sujets en fonction des supports. Qu’il y ait des passerelles entre le web et la télé. » Nous suggerons que plutôt qu’une conférence de contenus, le dialogue s’installe entre les adjoints. Se parler c’est bien aussi et c’est moins ronflant.
Quant à une vacation web jusqu’à 21h30, sans compétence complémentaire, sans prime à l’acte et avec le sourire …. Nous avons beau être tous des « professionnels » , les volontaires de l’internet vont se faire rares. Déjà que les rangs ont tendance à se clairsemer ….

TICKETS RESTOS
Beaucoup d’entre vous se sont plaints de n’avoir aucune visibilité sur les tickets restaurants. De ne pas savoir à quelle période ils correspondent.
Pour votre info, les tickets restaurants distribués en juin sont ceux du mois de mars. Pour s’y retrouver plus facilement, désormais, quand vous irez au servive organisation chercher vos tickets, chaque semaine sera détaillée sur la feuille d’émargement.
Ex : semaine 12 : 1 TR, semaine 13 : 3 … etc
Un tableau récapitulatif sera également affiché au servive organisation.

INFOGRAPHIES A TOUS LES ETAGES
Afin de soulager l’infographiste qui travaille pour tous les étages sans jamais être remplacé ni même secondé lors des périodes particulièrement chargées, une UCC infographie va être mise en place. « Avant la rentrée si possible » nous dit Sophie Bauer. Deux techniciens sont intéressés et devraient passer devant un jury spécialement constitué dans ce but. Ceci devrait permettre à l’infographiste de travailler spécifiquement sur le web si besoin est et d’être remplacé sur le JT.
D’autre part, l’UCC multimédia sera elle de nouveau proposée. Pour l’heure seuls les monteurs l’ont obtenue d’office. L’infographiste, une scripte, une documentaliste et l’assistante de locale sont candidats. Eux, devront passer devant le jury, afin de l’obtenir. Jury qui se tiendra courant juin.
Question : si un salarié veut faire de l’infographie pour le web doit-il passer les deux UCC ? Infographie et multimédias ? « Non. »
Alors laquelle ? Multimédia ou infographie ? « Infographie. Car le travail d’infographie est le même pour l’antenne et pour le web. C’est pareil. »
Pourquoi alors l’infographiste doit il passer l’UCC mulimédia pour travailler sur le web ? Ben .. heu ….

Parce que l’infographie pour le web est différente ? Ben … heu …
Tout cela est bien flou. Nous esperons seulement que les deux techniciens ne travaillent pas au final pour de l’infographie web … sinon on comprend plus rien. Comme d’habitude direz-vous.
Tu CC ou tu sais pas ?

ROAMING
C’est une histoire vieille comme nous, l’ouverture des téléphones de journalistes à l’étranger. Car si, comme on nous l’a dit la dernière fois, il faudra désormais se servir de Wase pour nous y retrouver, sans 4G, en Allemagne, ça va être sympa.

Le chef de centre nous promène allègrement depuis des mois sur cette histoire. Eric Michel nous explique même : « J’ai eu Bernard Stemmer à Mulhouse qui était très étonné, il me dit qu’il n’y a pas de problème. Quel problème ? » Ce qu’ignorait Eric Michel c’est qu’à Mulhouse justement, l’adjoint a rué dans les brancards et que d’un coup de fil d’un seul, la 4G y a été ouverte aux journalistes depuis longtemps. Pas ici. Le problème est pourtant sous son nez … pourquoi chercher plus loin ?

Eric Michel nous propose alors que « Le matin avant de partir en reportage, le journaliste demande l’ouverture du téléphone au chef de service. S’il s’avère qu’on en a besoin, ce dernier en informera les IMG qui ouvriront le téléphone. » Autant vous dire que si vous êtes sur un fait divers, c’est loupé d’avance. Oubliez aussi le Mojo à Kehl. Et l’envoi de photos à Fribourg. A moins de faire un crochet par Mulhouse pour récupérer un téléphone.
On nous parle ensuite d’une liste de personnes à la rédaction, des VIP qui auraient d’office l’itinérance des données. Sur quels critères ? On ne sait pas.
Tout ça alors que depuis maintenant deux ans l’itinérance des données en Europe est gratuite ( sauf en Suisse, c’est bien là le problème.)
Jean-Marc Dubois s’énerve : « Je m’en fous, j’ouvre à toute la rédaction. » Affaire à suivre. D’ici là nous serons passés à la 5G et il faudra tout recommencer.

VISITE DES LIEUX / COMPTE RENDU du COMPTE- RENDU
Quelles sont les actions envisagées par la direction suite à la visite des lieux des RP en présence du médecin du travail ?
Rien pour le moment. Mais ça va venir. Un jour. Enfin peut-être car Jean-Marc Dubois est clair : « On voit que c’est pas elle qui paie. Si on écoutait tout le temps le médecin du travail, on devrait tout refaire. » Ce n’est pas nous qui le disons.

RÉGIE

Mme Uettwiller et les RP avaient constaté que rien n’avait changé depuis la dernière visite des lieux en janvier dernier. Hé bien dans l’immédiat rien ne changera non plus.

Toujours pas de cloison phonique aux équipements qui sépare le point de diffusion et le nodal. La cloison phonique promise par Eric Michel et qui n’était de toute façon pas satisfaisante a du plomb dans l’aile. « Rouen sur qui nous nous calons pour la commande, n’a pas investi dans de paroi acoustique. Donc la commande n’est pas passée.»

Des sièges à têtière avaient été demandées. Un gros problème pour Eric Michel qui doit « trouver la même couleur que les fauteuils » Nous le rassurons, l’essentiel est de ne pas se retrouver à la fin de la journée avec un torticolis. Peu importe l’esthétique. Cela fait bien longtemps que nous n’en sommes plus là.

Les fenêtres : Lors de la visite, Nora Hoffstetter nous avait précisé qu’un cabinet d’architectes avait été sollicité pour trouver une solution aux problèmes thermique, d’acoustique et de luminosité.
Nous apprenons aujourd’hui que ce fameux architecte n’a jamais rendu d’expertise.


Enfin pour être plus précis, elle n’a même jamais été faite.
Est-il vraiment venu ? « oui, oui ».
Mais pourquoi faire alors ? Manger une choucroute ?

Pas de souci : il revient bientôt. Le même exactement : « Pour les fenêtres cette fois pas pour les murs ». Ouf nous voilà rassurés. Que pourrait-il manger cette fois ? Un munster coiffé ?
« En fonction de ce que nous dira l’architecte ( haha), il faudra changer les fenêtres mais c’est compliqué. Ce sont des opérations complexes. La réalité est-elle rattrapable ? » Voilà que l’on philosophe maintenant .. mauvais signe.

Concernant la climatisation : Trois boitiers devraient permettre de pouvoir réguler la température dans chaque pièce de la régie, indépendamment La commande a été passée.
T059
Il s’agit d’une pièce sans ouverture et sécurisée. Seules les informaticiens et les techniciens sont autorisés à y entrer. Toutes les équipements techniques de la régie y sont entreposés.
Si un salarié y fait un malaise, aucun moyen à ce jour de le savoir. Solution proposée par Nora Hoffstetter : un TPI. Un téléphone pour personne isolée, à garder sur soi lors des manipulations dans cette pièce. « Le sous-traitant va installer ça » . Va. Détail important.

RÉDACTION
Mme Uettwiller avait déploré que les bureaux partagés ne soient pas réglables en hauteur. Surtout au service WEB où le salarié reste assis toute la journée et où les personnes changent chaque jour. La position des contributeurs web est, de ce fait, mauvaise et générateur de tensions musculaires.
Pour les bureaux réglables en hauteur vous pouvez oublier tout de suite. C’est Jean-Marc Dubois qui, lui, ne philosphe pas. « C’est trop cher 1500 euros et on a pas d’argent. » Pour changer des portes dont personne ne veux pas de problème mais des bureaux mal foutus ou des fenêtres mal isolées … là par contre.
Seule bonne nouvelle. Et encore embryonnaire. Paris a donné son autorisation pour l’achat d’un vélo cargo pour la rédaction et la prod. Eric Michel explique : « Je suis en train de bosser dessus, c’est à l’état d’étude »

NE PAS PERDRE LE FIL …. DE LA FILIERE
Avec la filière, difficile de ne pas perdre le fil. La communication y est toujours aussi délicate.
Notre interlocuteur, Muriel Bajard est cette fois en visioconférence. Merveilleux.
AH non, finalement ce sera en audioconférence depuis un téléphone fixe…
AH et puis non c’est un portable…
Bref, friture, distance, et tout le toutim. Comme d’habitude. Les conditions idéales d’une bonne discussion, en face à face, les yeux dans les yeux…..fermés.

Avez-vous commandé les EPIs ? (indispensables et surtout obligatoires sur le Tour de France qui commence dans….ah zut….15 jours !)
« Un appel d’offre est en cours, mais vous pouvez aller les acheter vous-même, vous serez remboursés à hauteur de 120€ ou vous rapprocher du stock de Paris ou vous rapprocher de Monsieur Gutblub »
Merci pour l’info, y avait qu’à demander. On peut être bête parfois. Ce n’est pas compliqué quand même, pendant que vous êtes sur la route, en même temps que Concur, vous anticipez vos besoins en fonctions des missions à venir et vous choisissez un des moyens énoncés ci-dessus.
PO-LY-VA-LENCE !

On vous le rappelle, les équipes strasbourgeoises sur PCPL auraient été défaillantes, alors pour conserver l’exigence qualitative au top, on a externalisé. Pouvez-vous enfin nous donner une date de réunion entre les équipes (défaillantes) et les responsables (exigeants) ? Histoire de s’améliorer et donc de ré-internaliser l’émission puisque c’est le (très cher) souhait affiché de la direction.
Messieurs Amet et Dubois, le promettent, « on va monter cette réunion (qui est à la main de la direction) d’ici la rentrée. C’est une réunion de travail donc, seul les personnes concernées seront présentes ». Pas d’élus donc. Et tant pis pour les salariés s’il subissent des pressions lors de cette réunion …
Septembre c’est bien : 9 mois après l’incident. C’est une preuve de réactivité exemplaire. Qui plus est, aucun risque de ré-internalisation de l’émission pour la nouvelle saison. Timing parfait.

RÉORGANISATION : A QUI LE TOUR ?

La compta ! Pour bien compter, il faut s’organiser.
Sur cette question (les réponses de la direction étaient floues et surtout contradictoires le mois dernier), nous avons invité Nadine Mougel pour nous éclairer.
Présente en Visioconférence (cette fois ça marche divinement bien. Merci Madame Mougel de nous donner la preuve que c’est tout à fait possible même quand on est pas ingénieur télécoms). Mieux : elle à répondu à toutes nos questions. Encore mieux : clairement. Là encore, vous voyez c’est possible !
Ici même , nous vous expliquions le mois dernier que l’ensemble des services de compta vont être réorganisés, pour gagner en efficacité. 5 domaines (ou « cycles » dans le langage de la direction) pour lesquels chaque équipier devra formuler des voeux. Voeux ensuite analysés puis arbitrés au mieux (promis juré craché). Chaque site sera ensuite spécialisé.
L’argument avancé étant « que cette nouvelle organisation vise à rassembler les comptables par secteur d’activité afin de les placer sous la même hiérarchie et de créer ainsi un ensemble plus cohérent et efficace ».
Pas de mobilité forcée (promis juré craché…encore). A Strasbourg, seule une personne serait concernée.
Si dans certains services on prône la polyvalence, dans d’autres on préfère la professionnalisation. C’est selon.

DÉFISCALISATION DES HEURES SUPPLÉMENTAIRES


C’est une proposition de Monsieur Macron : Défiscaliser les heures supplémentaires à partir de janvier 2019.

A l’origine, cette mesure devait prendre effet en septembre 2019, mais les gilets jaunes aidants, finalement, ce sera dès janvier.
Oui mais voilà, à chaque changement de politique (interne à l’entreprise ou nationale) il faut adapter notre outil de paie.
Et l’on sait, par expérience, que ce n’est jamais rapide et que c’est souvent même ….raté.
Bref, là encore, on est à la bourre….
« Cela devrait fonctionner en septembre, et un rattrapage sera fait au 1er janvier 2019 » nous rassure Sophie Bauer. Conditionnel quand tu nous tiens.

FRAIS DE MISSION
Quand il s’agit des frais de missions, sachez que l’honnêteté ne paie pas !
Si certains services se professionnalisent, vous, vous vous devez d’être polyvalents et donc connaitre un peu toutes les règles (gestion des congés, gestion des frais de missions … le tout avec des règles, très simples, évidemment).
Nous vous rappelons donc ici, que même si c’est la réalité de votre activité, vous ne pouvez pas, sur une même mission, mélanger le système du forfait et celui de la facture. Un système par mission.
Donc, si vous ne pouvez pas produire de factures pour tous les repas, faites-vous faire un faux, acheter du PQ et du dentifrice au supermarché avec un paquet de gâteau (ça fait plus vrai) … là vous serez remboursés.
Sinon, optez pour le forfait (tant qu’il existe). N’oubliez pas cependant, qu’en cas d’erreur, rien ne vous empêche de demander l’annulation de ce remboursement et refaites-là (accompagné d’un être humain dont c’est le métier, la compétence, le savoir-faire…. En gros : la profession.)

TRAVAILLER POUR LA CONCURRENCE : C’EST NOTRE DADA
Le Dada, ici, n’est pas surréaliste…quoi que.
Les collaborations extérieures des personnels de France Télévisions, sont possibles, vous le savez, mais soumises à certaines conditions et surtout à l’acceptation de cette mission par votre entreprise. On connait la règle, on peut donc jouer le jeu, équitablement.
Pourtant pour certains, il semblerait quand même, que ces collaborations soient très très voyantes et, surprennent un peu les équipes locales.
La direction nous affirme que « l’animation d’une rubrique hippique est une activité autorisée et non concurrente de notre chaîne, car quand même, Alsace 20 (ahaha) n’est pas franchement une chaîne concurrente » dixit notre directeur régional. Alsace 20 appréciera le mépris.

Même « s’il est vrai que d’utiliser l’image du collaborateur pour faire la promotion de la chaîne est un peu extrême » convient-il quand même.
A partir de là, on imagine, que tout est permis pour chacun.

Soyez inventifs ! Devenez Surréalistes !

Présents à cette réunion :

Jean -Marc Dubois, directeur délégué à la coordination des antennes régionales de France 3, directeur par intérim de France 3 Grand Est

Fabien Amet, adjoint au DRH de France 3, DRH par intérim France3 Grand Est

Sophie Bauer, RRH Alsace , Eric Michel, Chef de centre

Nadine Mougel, Directrice financière de France 3 Grand Est
Muriel Bajard, Responsable secteur d’activités RH à la direction des Moyens de Fabrication

Vos représentants de proximité CFDT : Marie-Eve Beauclair – Christian Laemmel – Richard Madragore – Cécile Poure
Vos Déléguées Syndicales CFDT :Cécile Poure – Yvonne Roehrig
Votre élue au CSE réseau : Yvonne Roehrig


Cliquer pour imprimer

Suivez nous !

01.56.22.88.21

"Nous souhaitons que l'on arrive à un encadrement du télétravail. Que demain le patronat ait assez le sens des responsabilité pour arriver à un accord sur le cadre du télétravail"
@CfdtBerger #FranceInfo

Ça y est ! Payées 15,5% de moins que les hommes, les femmes travaillent désormais gratuitement jusqu’à la fin de l’année. La CFDT poursuivra tant qu’il le faudra son combat pour l’égalité salariale. #4novembre16h16 #EqualPayDay

Nouveau #schéma du maintien de l'ordre : la position de la #cfdt
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/06/nouveau-schema-du-maintien-de-lordre-la-position-de-la-cfdt/
#snem #journalistes #AssembleeNationale

#francetélévisions : Le site de #Malakoff est-il condamné ?
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/04/malakoff-au-pain-sec-et-a-leau/
#cfdt #snme #outremer

Plan #pauvreté : face aux conséquences de la #pandémie, la #cfdt demande une hausse du #RSA
https://www.boursier.com/actualites/economie/plan-pauvrete-il-faut-majorer-le-rsa-de-100-euros-estime-laurent-berger-44984.html
#snme #laurentberger

Load More...