Sports : Rien ne va plus…

ftvsport

On réduit et on ferme …

Plus de 1200 heures de sports diffusées depuis le début de l’année, une complémentarité dans le « média global » largement éprouvé – doit-on rappeler que le service des sports a été précurseur en matière de « rapprochement » des services ( 1992 ), des succès d’audience, l’accès à des événements sportifs gratuitement pour les téléspectateurs ( vive le service public )… On pourrait presque dire que la vie est belle dans le meilleur des mondes pour le service des sports de France TV…

Oui mais voilà… Ça ne va pas durer… Ainsi, plus de France 4 et de France O à l’horizon 2020 et, tour de magie consternant, c’est plus d’un tiers du plus grand terrain de sport du Paf qui disparait… Bien entendu, l’activité liée à ces retransmissions part avec l’eau du bain… Moins de retransmissions, moins de reportages… Suivez la flèche…C’est par ici la sortie..

Drôle d’idée que de programmer la fermeture de canaux (service public donc..) au moment où le débat sur l’accès payant du sport à la TV est d’actualité. Va voir ailleurs, ici, c’est fermé… Si l’on voulait faire des cadeaux aux lobbies du secteur privé, on ne ferait pas autre chose…

Mais officiellement, tout va bien…

La réduction à venir du budget (le service des sports sera le recordman de la contribution aux économies à venir…), pas d’inquiétude, ça va passer… Ça risque de faire un peu mal mais, ça va passer qu’ils disent…

Les économies draconiennes sur les tournages, l’appel au privé pour les sous-traiter, l’appel incessant et excessif aux consultants (ni plus, ni moins une façon de privatiser l’antenne…), l’absence totale de dialogue sur les décisions du service. Ca va passer qu’ils disent, ça risque de faire un peu mal mais, ça va passer…

Allez, si on voulait casser le service des sports, on ne ferait pas autre chose…

Un quotidien sans ambition

Et puis il y a le quotidien, délit de sale gueule, discrimination par l’âge, le sexe, les décisions comminatoires, les mises à l’écart (au placard comme on disait avant), le traitement clientéliste, la liste est longue des abus de la direction….

Une direction, par parenthèse, amputée de son directeur délégué en charge des droits sportifs, poste non remplacé et qui affaiblit encore le service…

Oui mais disent-ils, c’est dur, les audiences des émissions (Stade 2) sont en baisse, l’émission est menacée.

Mais à qui la faute ? Pas celle des équipes qui tous les dimanches propose des contenus de qualité !

En revanche, la faute des brillants stratèges dans les étages, qui ont décidé d’avancer d’une heure dans l’après-midi le début de l’émission, est incontestable. Résultat, l’audience a normalement diminué et l’émission, de ce fait, est potentiellement en danger… La faute à qui…lorsque l’on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage…

Et pourtant, des solutions existent…

A la CFDT, nous exigeons un vrai service public du sport !
  • Faire systématiquement des demandes d’accréditations pour les grands événements ( aucun journaliste du service des sports accrédité lors de la dernière Coupe du Monde de Foot )
  • Se positionner comme LE groupe des équipes de France (ça , c’est le service public) lorsque c’est accessible sur le marché des droits mais toujours avoir – à minima – une équipe de France TV, accréditée, au contact des équipes de France lors des compétitions mondiales.
  • Mieux utiliser les grands événements que nous avons sous contrat (Les JO, le Tour ou autres sont des poumons d’activité ) pour produire du contenu, animer le service bien avant le début des épreuves.
  • Jouer un rôle moteur dans l’offre de sport en région sur les nouvelles chaines grâce à nos contrats, à notre expertise, à notre réseau. Produire du contenu, avec les régions, pour les éditions nationales, régionales, les réseaux sociaux..etc..

Enfin, réfléchir sur nos contenus et associer le sport amateur, les clubs, les licenciés à la couverture des grands événements.

Parce que le monde bouge, parce que le plus grand terrain de sport du PAF ne doit pas mourir, parce que les femmes et les hommes de ce service précurseur doivent avoir un avenir. La CFDT se battra avec vous, pour vous !

Contactez vos délégués CFDT Siège : Info Yohann RELAT. Sports Laurent BELLET

Contactez-nous au : 01 56 22 88 21


Imprimer le PDF

Suivez nous !

01.56.22.88.21

"Nous souhaitons que l'on arrive à un encadrement du télétravail. Que demain le patronat ait assez le sens des responsabilité pour arriver à un accord sur le cadre du télétravail"
@CfdtBerger #FranceInfo

Ça y est ! Payées 15,5% de moins que les hommes, les femmes travaillent désormais gratuitement jusqu’à la fin de l’année. La CFDT poursuivra tant qu’il le faudra son combat pour l’égalité salariale. #4novembre16h16 #EqualPayDay

Nouveau #schéma du maintien de l'ordre : la position de la #cfdt
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/06/nouveau-schema-du-maintien-de-lordre-la-position-de-la-cfdt/
#snem #journalistes #AssembleeNationale

#francetélévisions : Le site de #Malakoff est-il condamné ?
https://www.cfdt-ftv.fr/2020/11/04/malakoff-au-pain-sec-et-a-leau/
#cfdt #snme #outremer

Plan #pauvreté : face aux conséquences de la #pandémie, la #cfdt demande une hausse du #RSA
https://www.boursier.com/actualites/economie/plan-pauvrete-il-faut-majorer-le-rsa-de-100-euros-estime-laurent-berger-44984.html
#snme #laurentberger

Load More...